Quel drone choisir lorsqu’on est photographe ?

 

Aujourd’hui, le drone devient de plus en plus important pour les photographes. Les avantages sont nombreux : avoir un point de vue différent, changer d’angle ou réaliser des photos de précision à une hauteur élevée.  

Bien qu’ils aient parfois leurs limites comparativement aux appareils photos professionnels, les drones sont désormais de plus en plus performants et atteignent une qualité d’image souvent surprenante.  

Mais avant de faire son achat, il est essentiel de savoir quels sont les éléments à prendre en compte, afin de ne pas se tromper.

Comment choisir son drone pour faire de la photographie ?
 

Évidemment, vous devez réfléchir à l’usage que vous ferez de vos futurs clichés. Allez-vous les utiliser pour votre site ou vos réseaux sociaux ? Allez-vous les vendre ? Si oui, quelle est la qualité exigée par vos potentiels clients ?  

En fonction des réponses à toutes ces questions, vous pourrez sélectionner le drone approprié.  

Pour faire votre choix, l’idéal est évidemment de se rendre dans un magasin spécialisé. Là, un professionnel pourra ainsi répondre à toutes les interrogations que vous avez.
 

Ce qu’il faut regarder au moment de comparer
 

Mais avant cela, vous pouvez déjà vous faire une idée en allant voir les caractéristiques de chaque produit sur les sites officiels des fabricants.  

Et le premier élément à prendre en compte, c’est le capteur. « Plus il est grand, mieux c’est. La dynamique sera meilleure » affirme Antoine Maslin du magasin spécialisé Prophot à Toulouse.  

Concrètement, lorsque vous regardez la fiche technique du drone, la qualité du capteur du Mavic 2 Pro, équivalent à 1 pouce (CMOS 1 »), sera meilleure que le Mavic Air 2 (CMOS 1/2 ») ou que le Mini 2 (CMOS 1/2,3 »).

 

Ne pas oublier le poids
 

En second lieu, il est indispensable de regarder aussi la définition, ou les millions de pixels de l’appareil. Là aussi, plus le chiffre est élevé, mieux c’est. Mais globalement, « tout dépend de ce que l’on recherche » explique Antoine Maslin. « À chaque usage existe un drone approprié ».  

Évidemment, le choix du drone sera bien différent selon que l’on veuille photographier sa propre maison ou réaliser de la photographie de précision dans un but professionnel. « Pour une agence immobilière souhaitant réalisant des photos, un Air 2 suffit amplement par exemple » 

D’autant plus que dans la pratique, il faut prendre en compte certains aspects réglementaires. Un drone plus léger permettra d’avoir plus de possibilités du point de vue de la loi. Des informations qui vous sont fournies lors de la formation pratique du certificat de télépilote de drone.  

Ne négligez pas, non plus, l’aspect pratique. En effet, si la plupart du temps vous transportez votre drone à pied, lors de randonnées par exemple, le poids est un élément très important à prendre en compte. Notamment, si vous avez déjà un boitier et plusieurs objectifs dans votre sac à dos !

Les meilleurs drones du moment, en 2021
 

Aujourd’hui, le choix se fera donc essentiellement dans la marque DJI, qui occupe une large place dans le domaine du drone. Voire un quasi-monopole…  

Quel est le meilleur rapport qualité/prix aujourd’hui ? Sans conteste, « le Mavic 2 Pro, qui est un best-seller » selon Antoine Maslin. « C’est le drone que je conseille aux vidéastes notamment… Il possède le meilleur rapport qualité/prix, avec un capteur de 1 pouce, qui est plutôt grand par rapport à d’autres machines ».  

D’autant plus, que « Dji a effectué une collaboration avec le fabricant Hasselblad, une référence en la matière. Dji a ainsi redoré son image en photo ». Le tout, à moins de 2 000€.

 

Pour ceux qui recherchent un drone à un prix plus abordable, notez qu’il existe « le Air 2, qui est très bien dans les 1 000€, soit deux fois moins cher que le Mavic 2 Pro » selon le spécialiste.  

Le Mini 2, à moins de 500€, a des caractéristiques qui lui permet de faire des photos correctes en conditions optimales, mais il aura plus de mal avec une luminosité plus ou moins élevée…
 

Sony bientôt de la partie
 

Et le must, ce serait quoi ? Pour Antoine Maslin, « Si l’on reste chez DJI, il s’agit de l’Inspire. Celui-là envoie du lourd ! ». Et d’ajouter : « N’oublions pas le Matrice 600 », un drone conçu pour la photographie professionnelle et les applications industrielles, comme on peut le lire sur le site de DJI.  

Pour ces drones, la nacelle et la caméra ne sont pas incluses. Il faut donc ajouter une caméra, type Zenmuse (de chez DJI). Ce qui permet un rendu très professionnel… Mais avec un budget  très élevé. « Ce type de drone s’adresse plutôt aux réalisations de spots publicitaires, au cinéma… Pas vraiment le grand public », confirme le conseiller du magasin Prophot.  

Et en dehors de DJI alors, que peut-on trouver ? « Sony a prévu d’arriver en Europe bientôt, avec un drone sur lequel on peut embarquer des appareils comme l’appareil photo Alpha. Je suis curieux de voir ce qu’il donner ! ».

 Ne pas négliger les filtres ND

Enfin, lors de l’achat du drone, il est important de penser également aux filtres ND. En effet, avec la hauteur, la luminosité peut varier fortement et il est donc vivement conseillé d’utiliser un filtre adapté afin de pouvoir mieux travailler les photos ultérieurement et ne pas se retrouver avec une image totalement cramée…   

Quoi qu’il en soit, n’oubliez pas le plus important avant d’acheter votre drone : définissez bien l’usage de votre futur drone, projetez-vous. Ainsi, vous pourrez choisir le drone le plus adapté à votre situation.

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × deux =