fbpx

Le futur de l’agriculture se dessine dans le ciel, où les drones prennent leur envol pour transformer l’industrie agricole. Avec des avancées technologiques passionnantes, ces engins volants polyvalents offrent une multitude d’applications qui améliorent l’efficacité, la productivité et la durabilité des exploitations agricoles. Dans cet article, nous explorerons 10 cas d’utilisation novateurs des drones en agriculture, laissant présager une véritable révolution verte. Peut-être de quoi vous donner envie de suivre la nouvelle formation Drone Up : télépilote expert en vols agricoles.

1. Surveillance des cultures et détection d’adventices

Les drones équipés de caméras hautes résolution et de capteurs avancés permettent de cartographier les cultures avec une précision centimétrique. Divers capteurs enregistrent des longueurs d’ondes variées dans le but d’obtenir, après analyse, des informations extrêmement précises et indétectables à l’œil nu concernant la santé des cultures et l’éventuelle présence de mauvaises herbes dont il faut se débarrasser.  Grâce aux données collectées, les agriculteurs peuvent surveiller l’état de leurs cultures en temps réel, détecter les signes de stress, les maladies ou les carences en nutriments, et agir rapidement pour prévenir d’éventuelles pertes. 

2. Pulvérisation de précision

Les drones de pulvérisation sont capables d’appliquer des produits chimiques, des engrais ou des pesticides de manière ciblée et précise. Plutôt que de traiter l’intégralité d’une parcelle, on vient faire du traitement localisé. Cela réduit considérablement la quantité de produits chimiques utilisés, minimise la pollution et limite l’exposition des agriculteurs aux produits dangereux.

3. Semis de graines

Grâce à des dispositifs spéciaux, les drones peuvent semer des graines de manière automatisée sur de vastes étendues de terrain. Cette méthode accélère le processus de plantation, économise du temps et des ressources tout en garantissant une répartition homogène des cultures. Cette pratique permet également de réduire l’intervention mécanique du tracteur et son impact sur le sol.

4. Surveillance du bétail / effarouchage

Les drones équipés de caméras infrarouges peuvent surveiller le bétail dans les pâturages, détectant les animaux malades ou égarés. Cela permet aux agriculteurs d’intervenir rapidement en cas de besoin et d’améliorer le bien-être global des animaux. Certains drones sont même équipés d’un haut-parleur diffusant des cris pour effaroucher les rapaces qui s’attaquent aux élevages de volailles ou effrayer les chevreuils avant qu’ils ne dégustent les épis de maïs en formation.

Découvrez   Drone soccer : quand drone, football et Quidditch fusionnent !

chevreuil sauvage dans un champ de maïs

5. Calcul du taux organique du sol

Le marché du crédit carbone est en pleine structuration. Il est déjà possible pour les agriculteurs d’obtenir une rémunération basée sur leur réduction d’émissions de CO2 mais également sur leur faculté à stocker le carbone présent dans le sol. Aujourd’hui la mesure du taux de carbone stocké se fait via des prélèvements sur la parcelle. Le drone d’analyse et ses capteurs multispectraux peut être un outil plus efficace avec une capacité à fournir les résultats rapidement, sans passage par un laboratoire d’analyses.

6. Gestion des ressources en eau

Les drones équipés de capteurs d’humidité peuvent surveiller les niveaux d’eau dans les cultures et identifier les zones qui nécessitent une irrigation supplémentaire ou des économies d’eau. Cette gestion efficiente de l’eau contribue à la durabilité et à la préservation des ressources hydriques. Plusieurs organismes de surveillance des bassins comme le SMMAR les utilisent déjà régulièrement.

7. Expertise de sinistre

La précision GPS et la qualité des images permettent désormais aux drones d’accéder facilement au cœur des parcelles, même les plus difficiles d’accès. En quelques minutes, le drone reconnaît l’ensemble de la parcelle, prend les prises de vues des zones endommagées et permet même de mesurer la surface de la parcelle touchée. En période de grêle ou de sécheresse, cela représente un bon moyen de faciliter l’expertise de l’assurance et donc d’assurer une indemnisation accélérée pour l’agriculteur

8. Entretien de panneaux photovoltaïques

De plus en plus de hangars agricoles sont équipés de panneaux photovoltaïques. Difficiles d’accès, notamment de par la hauteur de ce genre de bâtiments, les panneaux doivent être nettoyés régulièrement pour conserver leur efficience. Les drones de pulvérisation permettent un nettoyage rapide et régulier tout en laissant le personnel au sol.

Découvrez   Pourquoi utiliser un drone quand on fait de la vidéo ?

vue aérienne d'une ferme avec des panneaux photovoltaïques montés sur un hangar

9. Surveillance de la croissance des cultures

Grâce aux vols répétés au-dessus des champs, les drones enregistrent des séries d’images qui peuvent être utilisées pour créer des cartes de croissance. Ces cartes fournissent des informations détaillées sur la croissance des cultures, permettant aux agriculteurs de prendre des décisions éclairées pour maximiser leur rendement.

10. Blanchiment de serres

Si les serres permettent aux agriculteurs de créer des environnements de cultures maîtrisés en protégeant du gel, des tempêtes ou des nuisibles, la hausse des températures, notamment l’été, est une menace pour ces environnements. Il existe une solution pour limiter cet effet : la pulvérisation sur les serres et tunnel d’un produit biodégradable opacifiant afin de conserver un ombrage et une température inférieure à 35° même lors des pics estivaux. Là encore, les drones permettent une application rapide et efficace à moindre coût. Attention tout de même, il faudra prévoir une bonne séance de nettoyage sur vos machines après ce genre d’application !

 

En conclusion, l’utilisation des drones en agriculture ouvre de nouvelles perspectives prometteuses pour l’industrie agricole. Ces outils volants permettent une gestion plus intelligente des cultures, une réduction de l’utilisation de produits chimiques nocifs, une optimisation de l’irrigation et une meilleure surveillance du bétail. Avec l’adoption croissante de cette technologie, l’agriculture moderne se dirige vers une révolution écologique et technologique.