fbpx

Lorsque votre drone tombe à l’eau, garder son calme est essentiel, mais savoir quoi faire ensuite est tout aussi crucial. Les incidents de ce type peuvent arriver à n’importe quel pilote de drone, donc inutile de vous culpabiliser. Le moment de réfléchir aux causes de la chute viendra plus tard. Pour l’instant action !

Trouver son drone sous l’eau

Avant de vous précipiter vers le lieu de la chute, prenez le temps de repérer des points de référence tels que des arbres, des rochers ou de la végétation. 

Cela vous aidera à délimiter une zone de recherche restreinte une fois sur place, car il y a de fortes chances que votre drone ait déjà coulé. Selon le modèle de votre drone, utilisez la fonction de localisation pour obtenir sa dernière position connue. Ensuite, dans la mesure où les conditions de sécurité le permettent, plongez pour le récupérer. Profitez des repères préalablement pris, observez le sens du courant et recherchez des indices tels que des branches cassées pour faciliter la récupération. Ensuite il ne vous reste plus qu’à quadriller votre zone !

Récupération du drone dans l’eau : la sécurité avant tout

Comme mentionné plus haut, la plus grande sécurité doit être de mise ! Attention au sur accident, en particulier au moment où vous allez procéder au “repêchage” !

 

Une fois que vous aurez mis la main sur le drone, il est possible que sa batterie soit encore allumée. Impossible de prévoir comment le drone va réagir. Il faut donc l’éteindre au plus vite en gardant les doigts loin des hélices. De plus, cela peut éviter un court circuit. Ensuite, sortez de l’eau et passez au séchage !

Découvrez   Comment retrouver votre drone en cas de vol ?

Premier nettoyage

Après avoir sorti le drone de l’eau, utilisez une serviette (ou même un t-shirt) pour l’essuyer soigneusement, en prenant soin de le tourner dans différentes positions pour évacuer un maximum d’eau et de résidus. Retirez ensuite la batterie ainsi que les accessoires tels que la carte SD. Veillez à éliminer toutes les gouttes d’eau sans les pousser dans des zones où elles pourraient s’infiltrer davantage. Ensuite, rentrez vite chez vous !

 

Attention à l’eau salée, le sel est encore plus dangereux que l’eau ! Si votre drone est tombé à la mer, il faudra le rincer précautionneusement à l’eau douce avant de le sécher.

drone posé au bord de l'eau

Plusieurs techniques pour sécher un drone mouillé

  • le riz : une technique efficace pour sauver votre drone mouillé

C’est la technique la plus répandue, placez votre drone dans un sac hermétique rempli de riz. Il faudra laisser votre drone humide au moins 24h dans le sac pour qu’il profite pleinement du pouvoir d’absorption d’humidité du riz. Soyez vigilants à ne pas laisser des grains de riz se faufiler à l’intérieur du drone.

 

  • Le sèche cheveux à air froid et cotons tiges

L’idée est d‘éviter une chaleur excessive. Passez doucement, et durant plusieurs minutes, le sèche-cheveux sur toutes les parties du drone. Vous pouvez également glisser un coton-tige dans les endroits difficiles d’accès. Répétez plusieurs fois l’opération et attendez 48h avant d’envisager un redémarrage de l’appareil.

 

  • Ventilation naturelle et soleil

Si vous disposez d’un endroit sec et bien ventilé, à l’abri du soleil, vous pouvez y déposer le drone et venir régulièrement le changer de position. Pour ce qui est du soleil, il est possible d’y exposer le drone en évitant qu’il chauffe trop. Là encore, mieux vaut éviter de le redémarrer avant 48h.

Découvrez   Où Faire réparer un drone cassé ?

Redémarrage et garantie

Lorsque vous suivez ces techniques de séchage, soyez patient et n’essayez pas de rallumer le drone tant que vous n’êtes pas certain qu’il est complètement sec. Rallumer un drone encore humide peut provoquer des courts-circuits et endommager davantage les composants électroniques. Pour patienter, regardez si vous n’avez pas une garantie en cours ou une assurance qui pourrait prendre en charge les réparations ou un éventuel remplacement.

Une fois que vous êtes sûr que le drone est sec, réinstallez la batterie, la carte mémoire, croisez les doigts, puis testez-le pour vérifier s’il fonctionne correctement. Si le drone redémarre, il arrive parfois que la lentille conserve un peu de buée à l’intérieur. Cela devrait disparaître tout seul après deux ou trois vols. Si le drone ne démarre pas ou que des problèmes persistent il vous faudra certainement le renvoyer au constructeur.